Le Shanga

Les Bouddhismes

 


La multiplicité des Bouddhismes


A la source du vaste mouvement bouddhique, il y a les enseignements et l’exemple de Siddhârta Gautama le Bouddha historique. Vers 450 av JC en l’Inde. Venus du coeur de l’Orient, les Bouddhismes connaissent maintenant un intérêt et une prolifération croissante en Occident.

Dans le panorama global des traditions religieuses et spirituelles de l’humanité, les bouddhismes (on comprendra ce pluriel plus loin) occupent une place singulière. Le bouddhisme est à la fois une tradition spirituelle, une philosophie, une science de l’esprit, une écologie avant la lettre. Il permet de dépasser la condition souffrante humaine grâce à la réalisation de la vacuité au-delà de tout mot, de tout concept, de toute croyance.

L’astrophysicien vietnamien Trinh Xuan Thuan définit bien le bouddhisme comme une « science de l’Éveil, une voie menant à l’Éveil, une voie contemplative au regard principalement tourné vers l’intérieur » qui envisage « le monde comme un vaste flux d’événements reliés les uns aux autres et participant tous les uns des autres ».

Monastere


Il parait qu’au Tibet le fronton de la porte d’entrée d’un monastère portait l’inscription suivante :

« Ici vivent milles moines et milles religions ».


Cette formule ou devise résume précisément une particularité du bouddhisme, cette devise s’applique en fait à toute la communauté bouddhiste. Il existe bel et bien une « doctrine » bouddhique, mais elle est légèrement différente selon les pays ou les époques, elle n’est pas rigide, son application, son interprétation dépend de l’avancement de chacun sur le Noble Sentier Octuple.


 
Debut du site internet